Comment faire la différence entre le besoin de manger et l’envie de manger ?

Quand j’étais petite, je me souviens très bien que je mangeais sans me poser de question sur mes choix alimentaires, en suivant mon instinct et mon appétit pour tel ou tel aliment.

Quand je n’avais pas faim et bien je ne mangeais pas, même si c’était l’heure. Je restais stoïque devant mon assiette en attendant que ça se passe…

Envie de manger, faim, craving

Alors pourquoi maintenant, nous ne sommes plus capables de savoir quoi et quand manger ?

Parce que notre éducation parentale et médiatique nous a forgé et nous ne faisons plus confiance à notre enfant intérieur.
Nous n’écoutons plus nos besoins, nous les intellectualisons.

Il s’agit dorénavant d’alimenter la machine (votre corps) en tenant compte de savants calculs et en appliquant des règles de nutrition drastiques (calories, dépenses d’énergie, produits sains, etc). Ou bien, il s’agit de participer à la vie sociale, de ne pas vexer la personne qui a préparer le repas, etc.
Toutes ces conventions entravent l’écoute et la compréhension des signaux de votre corps.

Comment voulez-vous reconnaître le message de la faim versus celui de l’envie ou le devoir de manger, alors que vous mangez par habitude ?

Voici ce que vous devez faire pour reprendre contact avec votre intuition :

1- Espacez vos prises alimentaires d’un minimum de 3 h 30.
Afin que votre estomac soit au repos et que votre énergie serve à autre chose qu’à digérer.

2- Supprimez les sucreries et les sodas qui entretiennent l’addiction au sucre et le cycle infernal des hypoglycémies réactionnelles.
Cela entretient un taux élevé d’insuline dans votre sang et vous empêche d’avoir accès à vos réserves lipidiques.
Résultat : vous avez continuellement faim et vous avez continuellement des baisses de forme (hypoglycémie) et des pics d’énergie (absorption de sucre rapide). Cela encrasse votre système et à la longue provoque le diabète de type 2 et le surpoids.

Envie de manger, faim, craving

3- Mangez au calme et assis ! Si vous devez courir de réunion en réunion et que vous n’avez pas 30 min pour votre déjeuner et bien sauter le repas !
Il vaut mieux manger lentement et dans un endroit apaisant plutôt qu’avaler un sandwich dans le stress et la précipitation.
À la limite, il vaut mieux avoir sur soi quelques amandes ou snacks rassasiants et sains que l’on peut grignoter si la faim est trop présente et patienter jusqu’au prochain repas.
Car le stress favorise la prise de poids et les problèmes de digestion (douleur, constipation, diarrhée, etc).
De vous à moi, mais quel intérêt de manger comme un automate ? Vous ne savez même pas ce que vous avalez et quel goût a votre nourriture. Où est le plaisir dans ces conditions ? Où se situe la sensation de bien-être liée à la satiété ?

 

4- À chaque bouchée, essayez d’en découvrir les saveurs, de déceler les arômes les plus subtils. Entrainez votre palais comme un grand chef. Cela sera difficile au début, surtout si vous êtes habitué aux plats industriels qui ont tous le même goût. Mais en mangeant de véritables aliments, vous allez reconnecter des sensations oubliées et tellement agréables que vous ne pourrez plus retourner en arrière.
Cela vous permettra aussi de vous demander si la prochaine bouchée est nécessaire.
Lorsque nous avons faim, le goût des aliments est merveilleux et petit à petit, lorsque nous allons vers la satiété, les saveurs s’estompent et le plaisir diminue.
C’est à ce moment, qu’il faut s’arrêter de manger.

5- Mastiquez vos bouchées ! Je le dis et le répète, nous ne sommes pas des chiens qui gobons notre gamelle.
Nous sommes des humains qui plus est civilisés et en dehors de tout danger mortel lié aux prédateurs.
Mâcher ses aliments, les insaliver, vous permettra de digérer facilement, d’absorber plus de nutriments, d’envoyer le message à votre cerveau que vous lui apportez de bonnes choses et bingo : vous permettra de réduire vos portions, car vous atteindrez la satisfaction plus rapidement.

6- Respirez pleinement ! Ne restez pas sur une respiration de surface. Vous savez celle qui n’utilise que le haut de votre corps.
Chaque jour, à chaque fois que vous le pouvez, prenez conscience de votre respiration, et faites en sorte de respirer profondément.
Inspirer lentement, faites circuler en gonflant poumons et ventre, puis expirer par le nez lentement. Sentez cette colonne d’air qui repart en sens inverse et vous constaterez au bout de quelques respirations que vos tensions s’apaisent, que les urgences et le stress vous paraissent maintenant gérables.

7- À ce stade si vous ne savez toujours pas différencier l’envie de la véritable faim, adoptez la technique du verre d’eau.
Buvez lentement un verre d’eau plate et attendez 20 min en vous occupant.
Si au bout de ce laps de temps, vous avez toujours cette sensation typique dans votre estomac et que vous salivez un peu plus, passez à table, il est temps !

8- Mangez des aliments qui vous font envie sur le moment. La plupart du temps, lorsque nous écoutons notre instinct, celui-ci nous emmène vers des aliments qui contiennent les nutriments nécessaires à notre fonctionnement du moment.
Alors je vous vois venir et je vous dis : NON ! la junk food n’est pas une alimentation dictée par notre instinct!
La junk food est une alimentation dictée par nos addictions et c’est de cela dont vous devez vous débarrasser pour retrouver bien-être et santé.
Il va falloir vider vos placards, et changer vos habitudes, mais nous y reviendrons.

Voilà une petite liste de bonnes pratiques qui m’ont moi-même beaucoup aidée lorsque j’étais paumée face à mes questionnements. D’ailleurs, il m’arrive encore parfois d’être dans le brouillard mais ces exercices m’obligent à me recadrer et mieux être en phase avec mon instinct.

J’en profite pour vous informer que d’ici quelques jours, je mettrai à disposition un livret de recettes qui je l’espère vous donnera envie de cuisiner et de goûter des choses différentes.

Envie de manger, faim, craving

Éveiller ses papilles, et sortir du cycle : sucre, produits industriels, mal-être, et mésestime, n’est-ce pas le souhait de tout Freepote ?



(Visited 31 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :