Vous voulez grossir ? Adoptez le régime hypocalorique

Le problèmes des personnes en surpoids c’est qu’elles souffrent d’un déficit de l’estime.

D’abord de l’estime de soi mais aussi de l’estime des autres.

régime, perte de poids, grossir, maigrir, été

La plupart des gens, y compris ceux en surpoids pensent que les kilos en trop sont dus à un manque de volonté et sont liés à la fainéantise.

Tout ceci est FAUX !

Je vais vous le démontrer dans cet article, car pour maigrir il ne s’agit pas de volonté ou d’activité physique et pourtant c’est toujours tout ce que les médias et les gourous des régimes vous ont fait croire depuis plus de 50 ans.

Je vais vous expliquer l’histoire de Sophie que j’ai rencontré sur un groupe de soutien.

Sophie a la petite quarantaine et ne s’est jamais trouvé à son goût à cause entre autre de la honte entretenue autour des bourrelets de son ventre.

Cela lui pourrit la vie au quotidien, à tel point qu’elle évite les loisirs et les interactions sociales. Aller s’acheter des vêtements est devenu une source d’angoisse.

Afin de se fondre dans la masse et ne pas se faire remarquer, elle a adopté depuis des années la panoplie total look Men In Black !

Bien sûr elle se pèse chaque jour, voir plusieurs fois par jour, cela lui est même arrivé de se peser après chaque repas.

C’est alors qu’en 2015, elle décide d’entamer un programme d’amaigrissement  qui attribue des  points à chaque aliment (régime bien connu de toutes les régimeuses).

Elle s’acharne et se motive, ne lâche rien et malgré la faim qui lui tord le ventre, elle réussit à perdre 25 kgs et atteint enfin le poids qui la faisait rêver depuis toujours.

Génial me direz-vous ! Tu vois la volonté et la restriction calorique sont payantes !

Attendez-attendez…. Depuis cette époque et malgré une phase de stabilisation, Sophie à repris tous les kilos perdus.

Elle se dit alors qu’il n’y a qu’à refaire la même chose, puisque ça avait bien fonctionné.

Elle reprend ses recettes allégées et son training « olympique », veille à être super stricte et ne laisse rien passer.

Et pourtant elle continue à grossir…

Elle mange bio, sain, équilibré, ne grignote pas, ne mange pas de sucre et tourne à 900 kcal / jour.

Et pourtant elle continue à grossir…

Est-ce qu’à ce stade vous vous êtes dit : mais bon sang, on dirait mon histoire !

Et voilà où je veux en venir, car cette histoire bien que réelle, est l’histoire de toutes les personnes qui sont au régime continuellement.

Je le dis et le répète, les régimes hypocaloriques ne font pas maigrir à long terme.

Ce sont des régimes miracles qui remplissent les poches de ceux qui les vantent et les vendent, et qui mettent votre santé et votre métabolisme en danger.

Pourquoi cela ne fonctionne pas :

Le mythe du CICO (calorie IN et calorie OUT) est le plus tenace de tous les mythes au niveau de la perte de poids

C’est le mythe qui nous fait le plus de mal, car ceux qui adoptent cette stratégie, endommagent leur métabolisme, le ralentisse et les kilos envolés ne sont rien d’autre que de la masse musculaire (la masse maigre, celle qu’on veut garder à tout prix).

Et pourtant tous les printemps et après chaque fin d’année, ce régime est systématiquement mis sur le devant de la scène par les médias féminins.

Souvent avec une approche qui se veut différente, on dépoussière un peu le truc et puis surtout on vous dit qu’il ne faut pas changer votre manière de vous alimenter et ça, ça rassure énormément.

Je vais vous dire, ça vous rassure bien entendu mais ça rassure aussi les industriels qui pilotent notre alimentation et abreuvent nos supermarchés.

En revanche, on va vous suggérer, à peine à demi-mots, que si vous ne maigrissez pas avec ce régime, c’est que vous ne bougez pas assez et que finalement c’est de votre faute si vous échouez.

Attention, je n’ai jamais dit que le sport était inutile. Il est même très utile pour notre bien-être, notre santé mentale et physique et pour augmenter notre métabolisme.

Mais si vous comptez sur le sport pour vous mettre en déficit calorique, alors là c’est la vraie mauvaise idée car ça ne fonctionne pas.

Votre corps n’est pas un idiot, vous le bougez plus, il a besoin de plus d’énergie, et bien il réclame plus à manger.

Vous pourrez lui tenir tête un certain temps mais pas indéfiniment.

Aujourd’hui je vais vous demander d’oublier totalement ces principes et je sais que cela va vous demander un gros effort. Car il va falloir lutter contre la pensée collective et surtout contre vous-même car vous doutez encore de mon approche.

Il faut bien comprendre qu’en réduisant ses calories, puis en les réduisant encore plus, vous allez finir par atteindre un plateau, où vous ne maigrirez plus car votre métabolisme sera complètement effondré et rien que la vue d’une feuille de salade vous fera grossir.

Si vous continuez à lui refuser de la nourriture, votre système est obligé de se tourner vers un système d’urgence : les protéines.
Le corps est en urgence donc il va sélectionner les protéines, il va puiser dans les muscles, à ce moment là vous perdez de la masse musculaire car votre graisse corporelle n’est pas encore disponible.
Nota : le cœur est aussi un muscle ^^

Les régimes hypocalorique vous mettent en famine ! Cette méthode n’a jamais fonctionné et ne fonctionnera jamais. Vous vous remettez donc à grossir.


Quand on mange en-dessous de ses besoins, on s’affame et on perd du muscles car le corps est en état d’urgence pour vivre.

Quelle est la volonté première de notre cerveau et notre corps ?

RESTER VIVANT !

Pour être vivant, il faut de l’énergie pour faire fonctionner le cerveau, le coeur, les muscles, les reins, le foie, etc.

Il faut donc vous nourrir suffisamment.

Le seul moyen de maigrir efficacement est de mettre en place une diète saine et nourrissante.

Pour cela, il faut s’alimenter de produits non transformés, de bonne qualité nutritive (c’est à dire riche en nutriments).

Des produits de saison et locaux, car ce sont les produits les mieux adaptés à notre nature. 

grossir, régime, regimeuse, régime à la mode, perdre du poids, perdre des kilos avant l'été

Il faut manger à sa faim, cela veut dire : ne pas terminer nécessairement son assiette par gourmandise ou parce que ça ne se fait pas de laisser une assiette pleine ou bien parce que c’est gratuit alors j’en profite…

Manger à sa faim veut dire aussi, ne pas manger à s’en faire péter le bide, à être nauséeux, mais manger jusqu’à ce que la satisfaction soit atteinte. 

Quand je mange, je mange pour de vrai,  je n’ai plus faim après, et je ne fais pas semblant (ce n’est pas du grignotage, avec 5 micro-repas par jour, cela n’a aucun sens !).

Il faut réapprendre à reconnaître les signaux de la vraie faim mais aussi de la satiété.

Arrêtons de tout mélanger : la faim et l’envie de manger, la satiété et le gavage…

Il va falloir mettre un protocole en place pour que votre insuline ne soit plus sollicitée toutes les 2 heures et laisse le champ libre au glucagon pour aller déstocker de l’énergie dans vos cellules adipeuses.

Il faudra donc vider vos placards de tous les sucres et vous nourrir de sucre naturel comme ceux contenus dans les légumes.

Je rajouterais que les fruits sont les bonbons de la nature, certes moins glycémiants que le sucre pur car ils contiennent des fibres. Mais les fruits d’aujourd’hui sont issus d’hybridations qui permettent aux producteurs de nous fournir des fruits plus jolis et appétissants car bien plus riches en glucides.

Les fruits devraient se consommer à l’occasion et pas plus d’une fois par jour.

Vous l’aurez compris, le seul mot d’ordre et de fuir les régimes, surtout ceux de saison, surtout ceux qui font des « miracles » à court terme, surtout ceux qui vantent la perte de 5 kg en 2 semaines etc.

Revenez aux bases, nourrissez-vous en conscience, sachez ce que vous achetez. Connaissez les provenances, les méthodes d’élevage et de culture. Ne jetez pas des paquets insipides dans votre chariot, mais prenez soin de discuter avec votre poissonnier, votre boucher, votre maraîcher, votre boulanger. Ces artisans des saveurs sont souvent des passionnés qui aiment leur métier et se feront une joie de vous expliquer tout cela.


La France est le pays du goût et de la bonne chair, faisons en sorte de continuer à rester l’étendard du savoir-faire culinaire et du savoir gustatif.

Pour conclure, une petit citation bien à propos :

Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger

L’ Avare – Molière

 

(Visited 11 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse ne sera pas publiée.


%d blogueurs aiment cette page :